Delphine Ménard

Delphine MÉNARD

BAROUDEUSE DANS L'ÂME

Enveloppée dans un plaid, tasse de thé à  la main, Delphine nous offre un aperçu de son parcours, ses motivations et ses passions.

Avant d’entamer son périple de médiatrice scientifique, mon interlocutrice foulait les planches du théâtre accompagnée de sa troupe lycéenne. Une envie de changer d’air émerge alors en elle, après des mois passés le nez dans les classiques de la littérature pour empocher son Bac L. La jeune femme met les voiles, et chavire vers un BTS Gestion et protection de la nature. « Là-bas, j’ai fait mes premières expériences en animation, notamment à la radio, et j’ai adoré ça. »
Elle décide donc de se laisser emporter dans le courant de la médiation, en rejoignant la licence professionnelle Médiation scientifique et éducation à l’environnement à Tours. Elle y rencontre Thomas Soulié, avec qui elle continue l’aventure en eaux bordelaises au sein du Master médiation des sciences. « Je m’intéresse à plein de choses » me dit-elle, « l’environnement, les avions, les dinosaures… En ce moment, je rédige un mémoire sur la médiation de la physique quantique ! » Mais ce qui lui plaît vraiment, c’est le partage des techniques et de l’ingénierie. Elle a d’ailleurs réalisé un stage à la Maison de la Mer à Lorient, une association qui entretient le lien entre les citoyen·es et la vie portuaire de la ville. Au-delà de sa passion pour les sciences, Delphine aime laisser son âme d’artiste s’exprimer à travers le chant ou le dessin. Pour s’évader, elle se plonge dans l’univers de jeux vidéo indépendants ou s’aventure dans des pays plus ou moins lointains. Avec son sac à dos comme seul compagnon de route, elle arpente les rues italiennes, danoises ou encore japonaises, à la recherche d’expériences nouvelles.

La seule chose qu’emporte Delphine dans tous ses appartements étudiants, ce sont ses petits carnets de voyage. En effet, ils sont remplis de tonnes de souvenirs et de photos prises aux quatre coins de l’Europe ! Elle aime se replonger dans ses carnets en attendant la prochaine escapade.